You have reached the Canadian website for Human Kinetics. Only orders shipping to a Canadian address can be completed on this website.


If you wish to continue click here, or contact the HK Canada office directly at 1-800-465-7301. If you wish to select the HK website for your region/location outside of Canada, click here

Feedback IconFeedback

Évaluation de progrès

This is an excerpt from Athletic Body in Balance - Les fondements de l'entrainement fonctionnel by Gray Cook.

Il est temps d'évaluer le progrès. J'espère que vous avez patiemment suivi les exercices recommandés, développé le corps et amélioré la performance, étape par étape. Si vous avez découvert votre maillon le plus faible (ou appris plus sur lui), alors ce livre a été utile. Si c'est le cas, je suppose que vous avez adopté un entraînement qui cible votre maillon faible. Et parce que le maillon faible limite la force de la chaîne entière, peu importe la façon dont vous renforcez cette partie, cela renforce le tout.

Pour évaluer ce que vous avez appris, posez-vous ces questions :

  • Ai-je identifié un déséquilibre droite-gauche ?
  • Ai-je trouvé une limitation majeure ?
  • Quel est mon maillon le plus faible ?
  • Le maillon le plus faible était-il un problème de mouvement, de performance ou de compétence ?
  • Le maillon le plus faible s'est-il amélioré ?


Répondre à ces questions démontre une appréciation de l'équilibre que peu de personnes possèdent. Connaître une faiblesse est une chose, mais l'identifier est la façon de développer un programme d'entraînement complet. Rappelez-vous que la plupart des athlètes ont une faiblesse à chaque niveau de la pyramide. Dans chaque niveau, ils ont un aspect particulier de la performance qui pourrait être amélioré. Le programme équilibré est conçu pour garder votre attention sur votre faiblesse.

L'ENTRAINEMENT INTELLIGENT

L'entraînement intelligent est une combinaison d'informations et d'efforts. Équilibrer les deux est le secret du succès. Malheureusement, c'est très difficile dans notre culture de drogués de l'information. Beaucoup d'athlètes lisent attentivement le net, lisent des articles et parcourent des livres, collectant de l'information en continu. Mais si l'information n'est jamais assimilée en un plan ou un programme, l'effort passé à rassembler l'information n'aura finalement jamais d'application pratique. Les cardiologues ont plus qu'assez d'informations pour condamner le tabagisme, mais de nombreuses personnes fument néanmoins. Le problème n'est pas le manque d'informations - c'est le manque d'efforts ou d'applications.


Bien sûr, une erreur peut être faite dans l'autre direction, quand les gens s'entraînent aveuglément sans analyser le progrès, le potentiel ou les méthodes alternatives. Albert Einstein a dit un jour que la définition de la stupidité était de faire la même chose encore et encore et d'attendre un résultat différent. Bien que l'information et l'effort devraient être équilibrés, le rassemblement de l'information doit précéder l'application et l'effort. Une fois que vous pensez avoir cherché etcompris de manière adéquate les principes de l'entraînement dans votre activité, arrêtez de chercher et commencez à vous entraîner. La plupart des programmes méritent au moins 6 à 12 semaines d'adhérence avant que vous puissiez évaluer leur efficience. C'est votre responsabilité de mesurer objectivement les choses que vous désirez changer.


Un jour, un lycéen a demandé à son entraîneur comment devenir un meilleur athlète. L'entraîneur a rejeté la question, en pensant que l'athlète ne serait pas sérieux sur son engagement à fournir les efforts nécessaires. L'entraîneur a dit : « Fais juste quelques pompes, des tractions et fais des sprints ». Ce jeune athlète, Herschel Walker, avait seulement un peu de connaissances, mais il a utilisé cette connaissance pour développer un corps fort, solide et bien équilibré. Il n'avait pas beaucoup d'articles ou d'équipement - il n'avait même pas beaucoup de coaching - mais il avait une petite partie d'information qui semblait avoir du sens. Il vous serait très difficile aujourd'hui de trouver un athlète qui prendrait si peu d'informations et s'appliquerait à autant d'efforts. L'état d'esprit sportif ne devrait jamais être limité par le temps, l'équipement ou l'information.

L'ENTRAINEMENT PSYCHOLOGIQUE

La personnalité d'entraînement est simplement la façon dont un athlète préfère s'entraîner. Quel que soit le sport, l'athlète va vers la constance ou la variété. Quelques athlètes aiment la constance, un programme d'exercices réglé. Ils suivent leur routine et détestent quand quelque chose interfère avec leur programme d'entraînement. Ils préfèrent certains équipements, partenaires d'entraînement, lieux et même les vêtements qu'ils portent en s'entraînant. N'importe quel changement dans ces choses semble les déstabiliser. Ils peuvent toujours s'entraîner si les choses ne sont pas parfaites, mais ils ne sont pas satisfaits avec la séance. Certains athlètes préfèrent la variété constante. Ils peuvent s'entraîner très longuement un jour seulement pour sauter la séance du lendemain. Ils peuvent constamment abandonner des séances d'entraînement pour faire quelque chose de plus compétitif, tels qu'un jeu rapide de racquetball ou un golf. Ils aiment mélanger et utiliser différents équipements. Leur entraînement est défini par le fait qu'ils aiment la variété, donc ils peuvent être inconstants avec un ou plusieurs aspects de l'entraînement. Avec le temps, les deux types de personnalité offrent des avantages et des inconvénients. Les avantages sont souvent évidents, mais les désavantages peuvent ne pas l'être. Les athlètes qui sont trop rigides et constants peuvent se retrouver coincés dans une routine et ne pas réaliser leur plein potentiel. Les athlètes qui utilisent trop de variété dans leurs séances peuvent ne pas réaliser les bénéfices d'un aspect particulier du programme d'entraînement. Dans les deux cas, il est aussi important de savoir la personnalité d'entraînement que les maillons faibles. Cette connaissance permet à un athlète de modifier les séances pour coller à ses limitations mentales et physiques.